Rechercher

Quel est l’intérêt d’acheter une œuvre uniquement virtuelle ?



Il y en a deux principaux. D’abord, le plaisir de collectionner, car ces biens ne sont disponibles qu’en ligne. Et on retrouve de nombreuses images réalisées dans ce but, à l’instar des magazines Panini, par exemple. Sauf que là, il s’agit d’œuvres rares, et donc le plaisir de la collection n’en sera que plus fort.

L’autre intérêt est économique. Exactement comme dans la vraie vie, les œuvres d’art virtuelles sont susceptibles de prendre de la valeur, et ainsi d’être revendues plusieurs fois leur prix.

Certaines atteignent d’ailleurs des prix qui crèvent le plafond. C’est notamment le cas de Everydays : the first 5000 days, de l’artiste Beeple, qui est récemment partie pour une coquette somme : 69 346 250 dollars, soit un peu moins de 63 millions d’euros.

Il s’agit là, tout simplement, de la troisième œuvre d’art la plus chère vendue par un artiste vivant. Énorme.

source: https://actu.fr/

0 vue0 commentaire